Blow your mind !

1554448_10152197002334821_5034823210236729615_nJe ne sais pas par ou commencer. Par ou reprendre. Ces derniers mois ont été tellement riches en émotions…Et je sais que ce n’est pas fini! Écrire sur ce blog était un peu compliqué, je n’ai pas eu la wifi beaucoup de fois durant mon ascension de la côte est et j’ai pris trop de retard pour tout raconter. Heureusement pour moi, j’ai mon journal de bord pour déverser mes litres de bonheur et tout ce que je n’écrirai pas ici. Puis je ne saurai jamais trouver les mots appropriés pour décrire l’intensité des sentiments me traversant pendant cette aventure.

Apres notre semaine en HelpX avec Ellen, nous sommes parties pour Byron bay, Brisbane, Surfers paradise, Noosa, Fraser island, Rainbow beach, Airlie Beach, Mission beach, Magnetic Island, et Cairns! Donc depuis Janvier voici l’ascension: De Melbourne au Sud, jusqu’à la Grande barrière de Corail au nord Est.
image

Byron bay : Dormir dans des tipis, aller à Nimbin cette ville surprenante de hippies où la drogue est un mode de vie, acheter des cookies riches en herbes à une mamie de 80 ans, pleurer de fous rires grâce a eux, refaire du surf, acheter une tente sans matelat dans la jungle, essayer de dormir dans la tente sans matelat, ne pas pouvoir dormir dans la tente sans matelat.
Perdre quelqu’un de ma famille, et ressentir cette distance bien plus intensément que jamais avec mes proches. Ellen a été la meilleure personne que je pouvais avoir à mes côtés pour ça. J’ai été plus que chanceuse d’avoir une réelle amie avec moi. Car oui, le voyage est la meilleure opportunité pour les rencontres. Chaque jour, de nouvelles personnes partagent à nos côtés nos sorties, nos aventures, nos joies. Mais ceux qui sont présents lors de nos véritables moments de peines et qui savent les apaiser, ceux avec qui naît une réelle amitié comme nous pouvons la percevoir se comptent sur les doigts d’une main.

Revenons à nos moutons.
Brisbane: une ville pour faire la fête, aller bronzer à southbank la plage artificielle dans la ville, arpenter les marchés, partir a coolangata voir une compétition mondiale de surf le temps d’une journée. Adorer cet endroit….

Mais pas plus que Noosa ! Une de mes villes préférées de la côte Est. Je m’y sentais juste bien. Une atmosphère moins « backpacker » . Son soleil, ses surfeurs, ses soirées, ses ruelles et petits restaurants me rappelaient un peu le sud de la France, sans les jackys.
C’est à Noosa que j’ai commencé à réaliser et appréhender le depart d’Ellen. Voyager avec quelqu’un qui vous ressemble et vous comprend ce n’est pas donné à tout le monde. Quelqu’un avec qui on ne se sent pas mal à l’aise lorsqu’il y a un silence. Quelqu’un qui a les mêmes valeurs que nous, qui rit ( – et pleure- ) pour les même choses que nous. Quelqu’un qui vous dira toujours si vous avez un bout de roquette coincée dans les dents. Quelqu’un avec qui je pouvais être moi, à 100 %. Bref, c’etait Ellen.

Avant qu’elle retourne en Suède, nous avons fait Fraser island ensemble: à mettre dans la liste des meilleures expériences d’Australie jusqu’à présent, de loin. Dans la liste des meilleurs moments de ma vie, également. Ces trois jours sur cette île de sable magnifique à bord de notre 4×4 était juste dingue! On y a rencontré ces Danois de folie, on avait la team parfaite. Première expérience de conduite à gauche aussi…ben clairement j’avais le fessier tendu ! Trois jours intenses en émotions, pour un tas de raisons. Les piscines naturelles, le lac Mackenzie, ces soirées sur la plage… parfait. Je me suis également fait voler mon reflex, mon chargeur d’iphone et mon ipod dans ma tente pendant la nuit. Ça m’aura vallu une évidente crise de panique – et je vous passerai les détails Julie Lescaut – mais happy ending pour moi : on a retrouvé ce con***d de voleur qui n’avait pas trouvé plus intelligent que de voler sur une île. Un packpacker allemand du groupe. Jouissance extrême lorsque la police a ouvert son sac devant tout le monde, avec mes affaires enroulées dans sa serviette de bain. Je savais que c’était lui! Il avait commencé par me voler ma petite cuillère dans mon bol de céréales dès le premier jour le bâtard!…
Bref, j’ai vraiment été chanceuse …
Mais il y a tout de même un problème à propos de ces courts trips…ils sont trop courts. Ouai elle est futfut la Candyce. Ce que j’entends par là est que l’on vit d’autant plus intensément lorsque l’on sait que tout ne durera que 72h, et que l’on se sent d’autant plus vide lorsque cela s’arrête… Fraser island c’était un peu comme 3 jours sur une autre planète. Et j’aurai aimé y rester.

-Sentiment de vide après émotions intenses…-Vaut mieux pas que je pense à mon retour en France…lalalalalala….

Après ça, Ellen et moi avons pris notre chemin pour Airlie beach, où le soleil ne nous attendait pas. Nos deux derniers jours ensemble ont donc été légèrement déprimants. Le genre  » tiens si on regardais un film qui fait chialer en mangeant un caddie de chocolat? Bonne idée. Comme ça on se sentira mieux, avec des yeux de panda et des boutons plein la face.
Je ferai une impasse sur nos au revoirs à larmes-land.

L’avantage était que le jour d’après, j’embarquais sur un catamaran pendant trois jours consécutifs pour faire l’île des whitesundays. C’était grandiose, les plongées vraiment magnifiques, j’ai vu le plus beau ciel étoilé de toute ma vie (parce que oui, on dormait la belle étoile sur le bateau, on fait pas les choses à moitié les potes) et j’ai pu rencontrer de nouvelles personnes avec qui j’ai partagé de folles soirées à mon retour à Airlie beach une fois de nouveau sur Terre. Malgré tout j’ai ressenti un grand vide sans Ellen, je ne peux pas le nier. C’était un effort pour moi le premier jour d’aller vers les autres. J’avais juste envie d’être dans ma bulle, seule, et de prendre le temps d’accepter son départ.

Après Airlie Beach, je suis partie direction mission beach pour mon saut en parachute. HFUIZEGHRBFJZEGZBHFZJBAKUEGFBDBHFHREHTHIURBGREEBHJRBGRRBERIJGERBGURIELGHGZLIGBZLIBILBHIRLEIRBGRGILRBITLHNRRONHTIRIBTIRIOUAAAAAIIII
Voilà à peu près . J’ai ce gros sourire niais et l’envie de crier chaque fois que j’en reparle. Voler !
Liste des meilleurs moments d’une vie : + 1 .
VOLER!
Et pas n’importe où: juste au dessus de la barrière de corail, de la forêt tropicale, avant d’atterrir sur la plage…What else?
J’ai regardé la vidéo du saut au moins 20 fois, et même si j’ai l’air d’une débile et que je suis moche dessus ( j’étais pas préparée à  » tu veux passer un message avant de sauter? « ), elle me fait toujours ressentir ce truc dans le coeur, cette grosse dose de bonheur.

Quelques jours après, j’ai repris le bateau pour Magnetic Island, une île parfaite pour continuer dans la lignée « me retrouver ». Parce que oui, après 5 mois entourée de personnes H24, je commençais à exploser intérieurement.
Les paysages et les randonnées en pleine nature qu’offre cette île ont été parfaits pour répondre à mon besoin de solitude. Après des heures de marche, se retrouver en haut d’un mont sans personne, ça aide. Juste la nature les koalas et moi.

Puis CAIRNS! Qui aurai cru que j’y serai toujours après 3 mois? La première semaine fût mémorable: affronter ce fameux cyclone avec Marine. Cyclone de daube qui nous a amené plus de pluie qu’autre chose alors que les locaux nous disait de rester enfermés avec des provisions comme avant une fin du monde. Enfin voilà, nous avons survécu. On a aussi pu aller voir les plus belles cascades du Queensland et s’y baigner, c’était grandioso ! Même se retrouver coincées pendant 5 heures sur une route en plein milieu de nulle part à cause dun feu de forêt. Bref, c’était l’aventure cette semaine! J’ai peu à peu pris mes repères dans la ville, retrouver mes amis danois, fais beaucoup ( trop ) la fête, rencontrer des personnes formidables, dis au revoir ( trop ).

Célébrer mon anniversaire. Je fais un saut de ligne parce que mon anniversaire est toujours quelque chose qui me stresse alors ça ne tiendra pas entre deux petites virgules. Je sais que je n’ai pas besoin de grand chose pour être heureuse, et juste la présence de mes proches me suffit. Sauf que les gars vous étiez où le 18 avril?! Ah ouais à l’autre bout du pôle, chiant! Du coup j’avais réellement besoin d’accepter l’idée que vous ne seriez pas là et pour ça il fallait occuper mon esprit. Je n’ai pas fais dans la simplicité. Quitte à passer mon anniversaire en Australie, autant le rendre mémorable !
Après une première soirée avec mes amis je suis partie en bateau plonger dans la barrière de corail. C’était le paradis sous marin.
Nager avec des tortues en Australie dans la plus grande réserve naturelle sous-marine le jour de mon anniversaire, je pense que j’peux me faire une petite danse de la victoire après ça ! J’étais la plus heureuse avec mes némos.
En rentrant j’ai eu le droit à un beau gâteau d’anniversaire, et une autre nuit de fête suivît. Ah oui….je me suis cassé une dent durant cette soirée là aussi. Échec. C’était drôle sur le coup, mais quand j’ai du dépenser 240 dollars pour la réparer j’étais un peu plus tendue.

J’en profite pour vous remercier, vous qui avez pensé à moi de loin pour mon anniversaire, vos attentions m’ont touchées du fond du coeur.

J’ai d’ailleurs replongé au paradis au retour de Marine, 3 jours intenses sous un soleil de folie. 3 jours qui nous ont fait un bien fou ( hein mon petit ?!)

Je suis donc à Cairns depuis plus de trois mois maintenant . Pendant que tout le monde se pèle en hiver dans le reste de l’Australie, nous on bronze.
Après avoir passé plus de 5 mois en auberge de jeunesse il était temps de partir en sharehouse. La renaissance! Je partage ma chambre avec sophie, une anglaise, je l’adore. Mes colocs sont top, et j’ai ma petite  » routine  » ici maintenant. Mon petit vélo rose, un boulot, mes copains, mes collègues, le marché tous les dimanches, nos QG.

J’ai travaillé les premiers temps dans un café où je faisais des smoothies et jus bio. Too easy. Puis, en attente de plus d’heures , je me suis mise à chercher autre chose.
Je travaille désormais depuis fin avril dans un restaurant grec, très connu et réputé a cairns. Une affaire familiale. Après s’être fait connaitre comme le meilleur restaurant grec de Melbourne puis de Perth, George le proprio fait plaisir aux papilles de ses clients et plaisir à son compte en banque à Cairns depuis quelques années . C’est un personnage, et les clients viennent aussi pour lui, pour ses histoires à raconter avec souvent un petit coup dans le nez, pour son humour. Il casse les assiettes et fait danser les clients tout les soirs ( tradition grecque – j’étais pas au courant – le premier jour je me suis vraiment demandée ce qu’était ce bordel !- ).
Les gens se sentent juste heureux quand ils viennent au restaurant. Ils se retrouvent à danser avec des inconnus des tables à côté, s’éclatent sans avoir peur du regard de qui que ce soit.
Bref, vu comme ça tout parait beau. Mais George peut nous mener la vie dure. Il trouve toujours quelque chose à reprocher et son stress lui fait oublier qu’il peut réellement être exécrable et nous parler comme des grosses mierdass. Mais après quelques semaines j’ai appris comment est-ce qu’il fonctionnait, et arrêter de prendre ça pour moi, arrêter d’attendre de la reconnaissance. Et bizarrement c’est là que j’ai commencé a en avoir! Juste un petit » you’re doing a really good job » parfois, ça fait vraiment du bien. Et venant de lui, ça mérite aussi une triple danse de la victoire. Quand je repense à mon essai, moi le boulet qui n’avait jamais appris à porter plusieurs assiettes, ne connaissait pas les boissons australiennes, ni aucun plat grec autre que de la feta, j’étais pas au top de la confiance en moi !
Finalement le lendemain j’avais le job. J’ai évidemment eu mes gros moments de solitude, du genre quand le bouchon d’une vieille bouteille de vin reste coincée et que tu es face à des politiciens australiens, quand tu as une table de 30 personnes juste pour toi à gérer le deuxième jour, ou encore quand tu dois faire réparer ta putain de dent et que tu travailles après l’anesthésie locale- autrement dit « comment gérer la bave quand tu dois communiquer avec autrui « -….. Coucou, y’a quelqu’un qui m’apporterai une cordelette?
Katerina est LA collègue qui m’a tout appris. Et c’est une rencontre formidable d’Australie. Au delà d’être une collègue, c’est devenu une amie, et c’est bien avec elle que je peux passer des heures à parler avec quelques verres de vin après le boulot. Je sais que sans elle je n’aurai sûrement pas tenu une semaine. George fait venir de nouvelles personnes très souvent, c’est un défilé de backpacker. Mais la plupart ne restent pas. Plusieurs fois j’ai eu peur que ce soit mon tour, mais Katerina m’a toujours rassurée à ce sujet. J’ai désormais ma place et je dois dire que je suis fière de moi! J’ai beau savoir que ce n’est pas le métier de ma vie, je prends à coeur ce que je fais. On ne me changera pas.
Les clients australiens n’ont rien à voir avec les français, ils sont adorables ici. C’est un plaisir de découvrir la restauration, que ce soit ses avantages et inconvénients, je suis heureuse de cette expérience. Et j’apprends aussi comment faire les beaux cafés australiens, ce qui était dans ma to-do list Oz.

Bref bref bref, voilà ma petite vie de frenchy à Cairns que je vais quitter dans un mois ! Adieu les collocs, fettas taverna, les afterwork entre collègues, le lagoon et nos heures à jouer aux cartes, les aborigènes toujours bourrés ( bonjour le travail social à faire pour cette population), les nuits à danser, les QG déjeuners entre copains, Sophie et sa cuisine, les barbecues à la maison, les cours de sport gratuits en ville, rusty’s market tous les dimanches, les soirees moovies entre roomates, les cafés et restaurants par milliers… ET BONJOUR LE ROAD TRIP EN VAN AVEC MA SOEUR !

Je décolle donc le 8 août pour Adelaïde, ville départ de notre voyage. Et c’est parti pour remonter jusqu’au centre rouge, puis jusqu’à Darwin et enfin Broome. Je ne réalise pas encore. J’en ai les mains qui tremblent d’écrire ça ! Ma soeur d’amour partageant mon aventure australienne, qui l’aurait cru le jour de mon départ ? J’ai hâte que tu sois là, tu me manques terriblement ! Et je sais que ce qui nous attend sera dans nos mémoires à vie, comme les plus beaux moments que l’on aura vécu ensemble.

Après ça, il sera temps pour moi d’attaquer la côte ouest qui a vraiment l’air magnifique. Je me suis éclatée à l’est, mais je crois que ce trop plein de backpackers ( souvent très jeunes dans leur tête , soyons clairs ) commence à me peser, et la côte ouest parait bien plus authentique et plus belle encore. Puis j’irais faire un coucou en nouvelle Zélande, avant de revenir sur Melbourne et m’envoler chez moi en décembre… Le temps passe tellement vite. Mes projets d’Asie n’aboutiront pas cette année. Mais je pourrai me dire que j’aurai véritablement voyagé en Australie. Et je prendrais le temps pour faire l’Asie, je n’ai pas envie de me presser au risque de passer à côté du meilleur. De toutes manières un projet m’attend la bas – suite au prochaine épisode – ! J’ai véritablement envie/besoin d’un choc de cultures. Ce voyage chez les kangourous m’apporte énormément, mais pas ça…!

Voilà les amis, j’ai mis environ 4 mois pour réécrire, et sachant que je serai dans le bush au milieu de nulle part pendant plusieurs mois à partir du 8 août autant dire qu’il me faudra du temps pour m’y atteler de nouveau ! Je sais que je ne décris sûrement pas mes émotions autant que j’ai pu le faire lors de mes premiers articles, mais trop de temps s’est écoulé jusqu’à maintenant et ce n’est pas si simple, alors voilà un grand résumé de ces 5 derniers mois!

Quoi qu’il en soit, quoi que je vive ici, vous me manquez. Vous êtes toujours présents dans mes pensées.
Et oui, j’ai aussi mes journées blues, où malgré tout ce que la vie m’offre ici, je ressens un vide. Sans vous et vos doses d’amour.

Je continue d’apprendre énormément sur moi à l’autre bout du monde, et je sais avec certitude que cette aventure n’est qu’un début d’une vie pleine de voyages.
Voyager c’est définitivement s’offrir une leçon sur soi-même… Et sans mauvais jeux de mots, c’est une leçon déroutante.

Candyce.
971061_10152114020769821_681573567_n

Publicités

17 réflexions sur “Blow your mind !

  1. Superbe article Candou! ! C’est un véritable plaisir de te lire de nouveau! Prend soin de toi et continu ta vie palpitante! Gros bisous

  2. You know what we say… Wherever you are and how much what you’ve lived was unimaginable, you’ll always have it in the back of your mind and it will allow you to go forward; just making your life better. It has changed your vision of the world for ever. That’s the real beauty of travels.

  3. Te lire, et voir que tu vis autant de belles choses me remplis de bonheur pour toi mon doudou. Tu sais combien cette expérience est unique et exceptionnelle et tu sais surtout savourer chaque moment de celle ci. Encore bravo pour tout ce que tu fais, c’est incroyable. J’espère que la prochaine étape nous la passerons ensemble, j’y travaille très fortement et je n’attends que ça. Profites mais pas trop quand même, j’aimerai pas que l’Australie te comble de bonheur et que tu ne revienne jamais ! Alors eclates toi mais reviens nous vite…Je t’aime

    • Je t’aime ! Merci de faire partie de ceux qui vivent tout avec moi malgré les kilomètres. Je crois que des amitiés comme la notre il n’y en a pas des tas et tu sais autant que moi pourquoi…!
      Tu me manques terriblement et même si j’aime Australie je reviendrai promis et plus quheureuse de te sauter dans les bras et plus te lâcher mon doud!!

  4. J’ai adoré la petite anecdote sur le vol de petite cuillère !!
    C’est génial ce que tu vis, et je te souhaite de continuer à kiffer autant.
    Des gros bisous

    • Merci ma morganus !! J’espère que tu kiffes aussi ta petite vie près des cailloux… Je pense que ce que je vais voir en août te rendra un peu jalouse : sûrement le plus gros d’Australie sera face a moi! J’aurai une méga pensée pour toi petit âne. Énormes bisous 💗💗💗💗

  5. Comme Warren et Wendy j’ai bien fait de préparer les kleenex ;-(. Tu as tellement de talent que tu nous fait passer du rire au larmes mais le sentiment général qui prédomine en ce qui me concerne c’est une très grande fierté ! Tu es une personne extraordinaire tellement sensible mais forte à la fois! Tu vis des moments inoubliables! Tu sais si bien faire partager ces émotions continue de profiter de tout ce qui s’offre à toi mais prends bien soin de toi car tu es ma petite perle d’amour je t’aime fort tu me manques

  6. Ma petite Candou,
    Tu voulais un message en voila un. Je suis hyper heureuse de voir que tu t’épanouis dans ton voyage chez les kangourous. Tes rencontres, tes aventures, tous les sentiments que tu peux ressentir… vis ça à fond comme tu sais le faire. Prends le temps de t’arrêter 3 secondes par journée pour t’imprégner de chaque détail, chaque visage, chaque sourire de tes amis… Parce que ces souvenirs là, crois moi, ils sont extrêmement précieux.
    Tu me manques tellement! Une amie comme toi ça se garde et sa se surveille de très très près même quand elle se barre à l’autre bout du monde (juste quand moi je décide de poser mes bagages dans Paris qui pue… tu l’as fait exprès!!).
    En tout cas je serai là quand tu rentreras, avec une tête de timmy et un grand smile jusqu’aux oreilles.
    En attendant, profite de tout, continue de tout nous raconter sans te casser les dents et en servant ta feta de brebis grecque!
    Je t’aime ma petite Candou! Tu me manques :))

    • Bien sur que je voulais avoir un petit mot de ma mémé ici, au moins un! Je sais que tu n’aimes pas trop montrer ton amour fou pour moi en live mais ici ce n’est pas facebook, c’est mon univers a moi ;p! Et quand je serai vieille et ridée je relirai mes aventures et vos messages auront aussi toute leur importance ! 💗 j’ai hâte de voir ta tête de Timmy a mon retour et je l’aurai aussi crois moi 🙂 tu me manques, je t’aime !

  7. Comme le dit si bien mam tu nous fais passer du rire aux larmes avec une facilité déconcertante !! Tu as du talent ma petite sœur et je suis tellement fière de toi. Fière de ta force, de ta sensibilité, de ton courage ! Et fière que tu aies aussi contracté le virus du voyage !!!! Un voyage toutes les 2 tu en rêvais, et bien le premier (car y en auras d’autres !!) commence dans 25 jours !
    Plus qu’un voyage j’imagine qu’on part a l’aventure… D’autant que ce sera aussi nouveau pour ta grande sœur. Un trip en van c’est encore inédit for me !!
    J’ ai HATE !!!
    Je t’aime !!!

  8. Bonjour Candyce!
    Merci de ces condensés d’émotions et de purs moments de vie, c’est un régal de te lire d’autant plus que ça me donne l’impression que tu es toujours avec nous!
    Je suis d’accord avec ces commentaires: tu écris vraiment très bien (mais ça on en avait eu déjà quelques exemples au SAVS!!). J’ai hate de continuer à te lire!!
    Je te souhaite de continuer tes aventures, sans le voleur de cuillères quand même!!
    Gros bisous pluvieux de France!!

    • Ohhh merci ma collègue 🙂 ça me fait plaisir d’avoir un message de ta part et savoir que vous suivez mes aventures au SR! J’espère que tout se passe bien pour vous ! Gros bisous 🙂

  9. Et voilà, en quelques minutes tu as su me faire voyager a l’autre bout du monde avec toi ! D’ailleurs j’ai un gros sourire bêta sur les lèvres, les clients se demandent sûrement ce que j’ai..
    Bon d’ailleurs tu vas bientôt pouvoir venir travailler a la Piccola maintenant que tu es rodée en restau (merci George le grecoss et sa feta !) 😀
    Sinon je suis vraiment d’accord avec tout le monde, tu nous fais vibrer à travers tes articles et je ne me lasse pas de te lire mon doudou, c’est un vrai régal! Je suis tellement fière de toi et de ce que tu accomplis aujourd’hui, tu m’impressionnes et me donne envie de me dépasser (d’ailleurs je saute en parachute le 7 septembre :p).
    Reste comme tu es et surtout reviens vite faire un câlin a ta zazou d’amour .
    J’ai hâte qu’on se Skype pour la suite des aventures.

    Je t’aime.

    • Mon zazou ! Bien sur que je viendrais t’aider a la picolla avec grand plaisir ! Plutôt que de t’attendre sur les chaises hautes en buvant mon vin …haha. En fait pas sûre !! J’ai hâte de lâcher George le grecoss et sa feta il commence à me sortir par les yeux avec ses humeurs qui changent au gré du vent! Je préfère t’avoir comme boss et avoir tes câlins en prime tous les jours. Merci d’être fière de moi, merci de rester une amie fidèle malgré les kilomètres qui nous séparent. Je t’aime ! Et puis oui, on doit toujours finir notre skype de la semaine dernière ( j’espère que tu as des lunettes soleil stylées au moins – pour m’avoir abandonnée avec José haha). Bisous d’amour

  10. J adore te lire vraiment…. t as un truc toi pour raconter les choses dans ta maniere d ecrire… mais ca je l avais deja vu a l epoque avec tes blogs..(hein avec les photos en mode fee clochette la hm hm) breff comme ecrit plus haut tu fais vraiment voyager… et ca m impressionne comme tu arrives a te demerder… pour vivre tout ca…..
    En tout cas j ai lu que t avais des projets en asie…. j ai deja hate de voir toutes tes photos las bas….
    Ah et au passage… je viens en asie je reve d aller las bas !!! Héhé.
    En tout cas la jsuis dans ma cabine en mode cuisson extreme et a lire tes aventures tu m auras bien fait rire. Hate de lire la suite.
    Pleins de douxx bisous candouuux.
    « Bisous dans ta face » ..old school you know what i mean bro’

  11. Par où commencer.
    Par le fait que tes photos sont géniales?
    Par le fait que ton écriture est géniale?
    Ou par le fait que tu sois géniale?

    J’ai du lire à plusieurs reprises ton article et à chaque fois j’ai l’impression d’être une petite caméra au dessus de toi qui vit les choses avec toi. Tu racontes tes aventures tellement bien qu’on s’y croirait.
    Le pire de tout, c’est que je suis un peu jaloux ! Dans ma petite bourgade New-Yorkaise, à travailler dans Soho chez Ladurée, vivre à coté de Central Park, je suis jaloux ouai. Ta liberté me rend jaloux !
    Ton voyage est génial! J’ai tellement envie de pouvoir me téléporter et Hop, mettre un sac à dos et voyager avec toi! Ce serait dingue de dingue.
    Je me souviens encore à P2 quand on s’est vu avant que tu partes, c’était il y a presque 7 mois… Le temps passe si vite. J’ai déjà fait mon premier mois ici, c’est juste horrible.
    Profite à fond (tu le fais, je sais, mais profite profite profite.) !
    Continue à nous écrire, tous les 2 ou 3 mois si tu veux (voire 4 soyons fous), c’est toujours aussi sympa de te lire.
    J’ai bien hâte de voir ta belle bouille en Janvier (si jamais je ne prolonge pas ici…)

    With love and big hugs,
    Théo

    • Mon Théo! Merci pour ce beau message qui me met le smile pour la journée ! Comme quoi les mots ont un sacré impact; même avec des milliards de kilomètres qui nous séparent tu me fais passer de tête dans le brouillard à super bonne humeur.
      Profite aussi de ton aventure à nyc, tu auras la « liberté » de voyager en dehors de tes études plus tard 🙂 c’est déjà une belle opportunité que tu as a bien fait de prendre! . Je crois que tu fais partie de ces gens curieux qui auront toujours envie daller découvrir comment c’est ailleurs. Et ça c’est le moteur d’une vie riche en émotions! :). J’ai hâte de voir ta bouille aussi ( non non tu prolonges pas, bazemont c’est mieux que nyc!) et te faire un méga câlin mon Théo!
      Moi aussi quand je repense a notre dernière journée a p2 ou jetais en méga stress et travaillais pour les pouf du printemps…. Je réalise a quel point c’est loin dans le temps… C’est affolant ! En tous cas prends bien soin de toi et oui promis j’essaye d’écrire à la fin de mon road trip! Love !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s